3 questions à ... Gilles Durand, secrétaire général de l'AFGNV

3 questions à ... Gilles Durand, secrétaire général de l'AFGNV

Réunir en direct Réunir en direct - 185 jours

Gilles Durand, secrétaire général de l'AFGNV I © AFGNV

A l’occasion du forum GNV organisé par la Région Pays-de-la-Loire le 29 mars dernier au Mans, RÉUNIR a rencontré Gilles DURAND, secrétaire général de l’AFGNV pour faire le point sur le développement de la filière GNV/BioGNV.

Pouvez-vous nous présenter l’AFGNV ?
L’Association Française du Gaz naturel pour Véhicules (AFGNV) a été créée en 1994 à l’initiative de l’entreprise Gaz de France et des pouvoirs publics. C’est aujourd’hui l’association professionnelle de référence pour la filière du GNV et du BioGNV.

Avec plus de cent d’adhérents, nous observons actuellement une forte progression en nombre d’adhésion mais également en diversité des secteurs d’activité représentés (constructeurs de véhicules lourds et légers, énergéticiens, fédérations professionnelles de transport de marchandises et de voyageurs, collectivités, gestionnaires réseaux…).

Quel engagement percevez-vous vis-à-vis du GNV au niveau des donneurs d’ordre ?
On observe une implication de plus en plus forte des collectivités territoriales dans le GNV. La prise en compte des enjeux environnementaux que sont la qualité de l’air et le réchauffement climatique vont naturellement avoir un impact sur les appels d’offres.

Cette tendance s’observe nettement dans le transport urbain avec aujourd’hui plus de 3 000 bus au GNV soit 11% du parc roulant. Plusieurs villes réalisent actuellement des études pour convertir leurs flottes au gaz, essentiellement pour les bus et les bennes pour les déchets ménagers.

Les adhérents de  l’AFGNV ont travaillé sur un plan de déploiement massif à l’horizon 2022 avec une approche sur les volets industriel, économique et environnemental.

Quels paramètres faut-il notamment prendre en compte pour le développement de la filière GNV ?
On peut noter deux points importants : le déploiement du réseau de stations et la gestion de la maintenance et la conformité des dépôts.

Le premier point concerne le déploiement rapide d’un maillage de stations est favorisé par les besoins du transport de marchandises.

A l’AFGNV, nous identifions 3 dynamiques complémentaires pour les stations :
  • Stations gérées par des acteurs privés. Ce modèle économique s’adapte bien au transport de marchandises avec la possibilité de capter facilement de gros volume de carburant sur les axes autoroutiers ou  zones logistiques…. Le transport de voyageurs pourra progressivement bénéficier de ces stations.
  • Stations portées par les syndicats d’énergie, les SEM énergie ou les collectivités. Ce modèle permet de mailler le territoire sur des zones moins denses en terme de trafic routier et contribuent au développement de projets plus locaux.
  • Stations privatives. Ce modèle n’est pas développé en priorité par l’association. L’AFGNV reste toutefois très attentive à la montée en puissance de ce type de station. Nous accompagnerons naturellement les professionnels dans ce type de dossier.
Le second point important porte sur l’équipement des bâtiments et la formation des équipes. L’AFGNV traite notamment ces sujets lors des commissions « Bus » et « formations – maintenance » de l’association et accompagne les professionnels sur ces thématiques. Les grands réseaux urbains historiques ont d’ailleurs tous adaptés leurs dépôts et formés leurs mécaniciens et conducteurs.

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. Nous en profitons également pour annoncer que RÉUNIR vient de rejoindre l’AFGNV…
L’AFGNV se réjouit d’avoir RÉUNIR au sein de l’association afin de contribuer au déploiement de la solution technique GNV au plus près des utilisateurs. Signe que l’association est sur la bonne voie… Et cela permet également d’apporter une dose de réalisme aux ambitions de la filière.

Les chiffres à retenir
Plan massif du GNV à horizon 2022 :
2022 2030
55 000 PL 220 000 PL
50 000 VUL 250 000 VUL
680 stations 2000 stations
20% BioGNV 40% BioGNV

Partager

Laisser un commentaire :